une vraie famille

Récemment une personne avec qui j’ai été très proche par le passé a refait surface dans ma vie. Le temps d’une soirée.

Cette personne venait vers moi pour avoir des réponses à ses questions, mais aussi pour tenter de comprendre ce qui s’était passé en elle Dix ans plus tôt. J’ai senti qu’elle cherchait à résoudre un conflit intérieur lié à sa démarche personnelle de mieux-être (pour ne pas dire, sa thérapie). Mais qui suis-je pour dire une telle chose, je ne fais qu’écouter la petite voix en moi qui me parle J

Même si ses questions étaient parfois douteuses, même si je voyais bien qu’elle cherchait une cause à ses maux, je lui ai ouvert mon cœur, sans jugement. Je lui ai parlé ouvertement en lui partageant ma vision des choses, mais aussi mes astuces pour être heureuse au quotidien. Loin de la formule ‘’tu devrais’’ je me contentais de lui parler en amie, avec bienveillance… Il buvait mes paroles comme un homme qui venait de passer 40 jours dans le désert… (Bon peut-être pas la meilleure référence J  mais vous comprenez l’idée…)

C’était à la fois étrange et rigolo parce que même si on ne s’était pas parlé pendant plus de 10 ans, j’arrivais à lui dire des choses assez dures à entendre, MAIS TOTALEMENT VRAIES et ça passait ; comme si… mes paroles venaient d’ailleurs, d’une version améliorée de moi ou plutôt de mon âme et comme si à sa façon, il était prêt à les entendre à les recevoir. Il avait un certain degré de réceptivité, puis par moment, son égo reprenait les commandes à grands coups de doutes, de pensées limitantes et de croyances d’ordre général.

L’égo

Cette partie de nous qui tente de nous faire croire que nous sommes ce que nous vivons, que nous sommes souffrance, blessures et toutes ces émotions qui nous traversent. Cette partie de nous qui ne veut pas, au fond, qu’on s’en sorte, qu’on aille mieux, qu’on se prenne en main et qu’on s’éveille parce qu’au final… cela signifierait la destruction de l’égo… l’égo ne veut pas mourir et donc, il vous joue dans la tête… et vous pousse à croire d’horrible chose à votre sujet. Il vous rend coupable, victime, vous donne le rôle de bourreau ou encore de sauveur…

Quand vous vous élevez, quand vous passez à l’étape Supérieure, celle du cœur… L’égo n’a plus d’emprise. Certes il est toujours présent, mais il n’est plus en contrôle de la situation. Il n’est plus aux commandes et vous pouvez réellement vivre et ressentir ce que c’est que d’être là ici et maintenant !

Ce soir là, en raccrochant le combiné, cette personne m’a dit : ‘’je te souhaite d’avoir une vrai famille avec ta fille. Tu sais, de trouver quelqu’un qui pourra être avec vous deux et là, vous serez vraiment heureuses….’’

 Je l’ai remercié, en souriant. Puis j’ai raccroché.

Tentez de déstabiliser l’autre, trouver la faille, le bobo à gratter. Toujours s’assurer que l’autre soit lui aussi dans une imposture, consciemment ou non. Comme ça, on n’a pas à s’en sortir vraiment, parce qu’on est tous dans le même bateau… vous me suivez ?

Voyez-vous comment l’égo fonctionne ? Comment il peut être sournois, manipulateur ?

Quand on avance sur le chemin de l’éveil, l’opinion des autres, ce qu’ils pensent de vous devient… complètement secondaire voir d’aucune utilité. Mais attention, il y a une nuance entre le ‘’je m’en fous’’ cachant une forme de rejet de l’autre, de la situation, de soi et donc, qui est en plein dans l’égo et le ‘’je m’en fou’’ qui vient avec une légère indifférence bienveillante, qui vous fait simplement sourire avec amour face à la personne ou la situation qui pourrait vous déstabiliser. Vous comprenez ?

Donc, si j’avais cherché à me justifier à son égard en tentant de le convaincre que ma fille, mon chat et moi formions une véritable famille… je me serais fait prendre à mon propre jeu. Et là-haut, ils se seraient bien foutus de moi !

Nous ne sommes pas plus une vraie famille, qu’une fausse famille. Nous sommes simplement une famille. Point.

En 2020 le ciel, la terre, l’univers et la Source nous demande de transcender ces pensées limitantes.

Il n’y a plus de place pour le faux, pour les jeux de rôles et le dogmatisme. La vérité est en chacun de nous, il nous suffit simplement d’oser se faire suffisamment confiance et de s’aimer soi-même réellement. Avec transparence et bienveillance.

Avez-vous commencé votre chemin d’éveil ? Arrivez-vous à différencier les voix qui parlent en vous ? Celle qui vous encourage, qui vous accompagne à l’inverse de celle qui vous souffle tout le temps des phrases désapprobatrices ou de mauvaise foi… Selon-vous, laquelle de ces voix devriez-vous réellement écouter ?

En vous souhaitant une magnifique journée !

With love

Namaste

Mila-Jeanne, Hubert et moi un soir d’hiver 2020

Laisser un commentaire